XXP

mai 2016

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« Après Flash/Flex et Silverlight, JavaFx | Accueil | Après Flash/Flex et Silverlight, JavaFx »

08 décembre 2008

Après Flash/Flex et Silverlight, JavaFx

Javafx Adobe,  Microsoft et Sun proposent maintenant tous les trois leurs frameworks et outils de développement d'applications RIA (Rich Internet Applications).

Sun vient en effet de lancer JavaFX, un nouveau concurrent de Flex/Flash et de Silverlight.

JavaFX aurait eu pour atout de séduire la communauté des développeurs Java si le langage de programmation de JavaFX avait été Java. Mais non, JavaFX vient avec un nouveau langage, JavaFX.

Ce choix découle d'une approche techniquement intéressante : plutôt que de décrire la partie graphique par un langage déclaratif (XAML pour Silverlight, MXML pour Flex) et la partie logique par un langage impératif (ActionScript pour Flex, ce que vous voulez ou presque pour Silverlight), SUN a choisi l'approche "tout déclaratif", tout JavaFX. [Mathias me fait remarquer dans les commentaires qu'on peut aussi accéder à des packages Java depuis JavaFX, Cf. http://javafx.com/faq/#5.3 ]

Un choix technologique plus que marketing, après tout ça a déjà réussi à SUN... Même si cette technologie n'encourage vraiment pas la séparation graphisme/traitement et risque d'inciter les développeurs pressés à produire des applications peu maintenables. Mais ne jugeons pas trop vite... [la discussion continue dans les commentaires]

En tout cas voilà un nouveau venu qui va donner un peu de piquant à la bataille des nouvelles technos Web clientes. Adobe a bien besoin de deux challengers...

Le site JavaFX : http://javafx.com/

Tutorial JavaFX pour l'IHM : http://java.sun.com/javafx/1/tutorials/ui/syntax/index.html

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c871f53ef01053643cc81970b

Listed below are links to weblogs that reference Après Flash/Flex et Silverlight, JavaFx:

Commentaires

Certes, le choix d'un langage de script peut paraitre bizarre face au XML... mais après plusieurs discutions récentes sur XML vs DSL, je trouve finalement l'idée meilleur car cela donne un code plus concis et plus lisible.
Mais je trouve bizarre ce que tu dis : l'interface est décrite en JavaFX, mais on peut toujours utiliser ses classes Java, donc séparer les couches et faire du MVC par exemple (cf http://javafx.com/faq/#5.3 ). Apparemment, il existe aussi un pont avec le Javascript... à voir maintenant si c'est aussi sexy qu'en C#4 avec les dynamics. Mais je n'en doute pas, puisque les langages dynamiques existent déjà sur la JVM depuis un moment :
- http://groovy.codehaus.org/
- http://www.scala-lang.org/
- http://www.jython.org/Project/

Je dis tout ça avec mes connaissances, je n'ai pas encore testé le tout et je me trompe peut-être.

J'ai par contre était surpris par la sortie de JavaFX... ça fait un moment qu'on en entendait plus parlé (Silverlight faisant du buzz), et je trouve le site de promo très pro avec pas mal d'exemples sexy.
Par contre, je persiste à dire que SUN a faire une grosse erreur de ne pas sortir un Designer comme Blend Expression.... J'ai vu qu'ils proposent un pluggin pour Adobe Illustrator et Photoshop (en même temps, le graphisme c'est le domaine d'Adobe et pas de SUN) mais je ne sais pas ce que ça vaut... une chose est sûr : je vois mal les designers utiliser Netbeans.

Wait and see....

Oui en effet les développeurs expérimentés ne tomberont pas dans le panneau et laisseront le DSL JavaFX là où il excelle, c'est-à-dire dans son domaine bien spécifique ;). [j'ai rajouté le lien que tu as fourni sur la question Java/JavaFX au billet]

Et oui aussi c'est un bénéfice que de pouvoir décrire une UI dans un langage muni d'une syntaxe taillée sur mesure, dépourvu du bruit syntaxique de XML (qui peut toujours servir de support syntaxique à des DSL qui s'en accomodent, mais c'est une autre histoire).

Mais le point faible de cette démarche c'est que le développeur *peut* mélanger la description et le code. Si on lui laisse cette possibilité, je suis convaincu que certains développeurs le feront et créeront des applications "sac-de-noeuds" à fuire. Les plus expérimentés ne se laisseront pas prendre, certes, mais ça reste un environnement pour lequel un élément structurant a sauté.

D'ailleurs pourquoi ne pas pouvoir développer *aussi* en Java plutôt que *nécessairement* en JavaFX ? C'est la question que pose Sami Jaber : http://www.dng-consulting.com/blogs/index.php/2008/12/06/sous-le-capot-de-javafx

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.