XXP

mai 2016

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« XML en désaffection | Accueil | XML en désaffection »

21 octobre 2008

XML en désaffection

Sad A lire les blogs des uns et des autres, on peut sentir le vent tourner pour un standard jusque là respecté. XML devient peu à peu la technologie à éviter pour des raisons très diverses mais convergentes :

  • Les utilisateurs du framework Spring Java en ont marre des fichiers de configuration XML surchargés. Trop c'est trop, le XML redevient illisible, revenons à des choses simples.
  • Les fichiers de configuration deviennent trop complexes, la lisibilité des fichiers XML est illusoire. Les éditer sans outil dédié équipé au minimum de la coloration syntaxique est un casse-tête. C'est ainsi que Rake propose une alternative à ANT/NAnt souvent jugée plus simple à maintenir.
  • Les enfants   du Web 2.0, élevés au HTML/CSS/Javascript/JSON, s'étonnent avec raison qu'XML puisse être un standard du Web sans qu'aucun parser javascript standard ne lui soit associé.
  • Les   architectures REST sont beaucoup plus simples que les architectures   orientée services (SOA) dont la complexité est à l'image SOAP, grammaire XML qui leur sert de support.
  • Les fichiers   de config externes, c'est bien pour modifier le comportement d'un système   sans avoir à le recompiler. Justement, Javascript, Ruby et Python, en   pleine ascension, ne se compilent pas… Exit XML, bienvenue aux configurations   exécutables,   c'est à dire aux fichiers de configuration constitués par du code.
  • La   mode (ce qui ne veut pas dire qu'elle soit dénuée d'intérêt) des   mini-langages dédiés à un domaine particulier (DSL, pour Domain Specific Language),   encourage à première vue l'usage d'une grammaire et d'une syntaxe sur-mesure.   Martin Fowler, dont l'influence sur l'ingénierie logicielle est grande et   qui prépare un livre sur les DSL, argumente   sur la supériorité de multiples langages sur-mesure en remplacement d'XML.
  • D'autres   formats de représentation de données ont le vent en poupe, notamment YAML et JSON.
  • XML est   un format verbeux à forte redondance, personne ne peut le nier.
  • La programmation orientée XML ne favorise pas la maintenaibiité des logiciels.
  • J'en ai oublié ?

Va-t-on devoir trouver un nouveau standard pour faciliter l'interopérabilité des applications ?

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c871f53ef0105359ac17f970c

Listed below are links to weblogs that reference XML en désaffection:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.