XXP

mai 2016

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« Les langages de développement les plus énervants | Accueil | Les langages de développement les plus énervants »

17 juillet 2007

Les langages de développement les plus énervants

Quels sont les environnements les moins pratiques, ceux qui dissimulent les fautes de syntaxe jusqu'à l'exécution du programme, ceux dont l'autocompletion est la plus rudimentaire, ceux dont le code est difficilement auto-explicatif, et ceux qui obligent les développeurs à gérer eux-mêmes les allocations mémoire ?

Bref, quels sont les langages de développement qui font craquer les développeurs ?

Pour répondre à cette question, voici le Fuck Index (allez,  F Index c'est plus joli), indice de vulgarité des langages de développement, dont la paternité revient à Didier Girard suite à ce post. L'hypothèse à la base du F Index est que plus un développeur est frustré, fatigué et énervé par son environnement de développement, plus il aura tendance à jurer et à en laisser des traces dans son code.

Pour calculer le F Index pour JavaScript par exemple, la recette est simple :

Allez sur Google Code et cherchez le nombre d'occurrence pour la requête "lang:javascript" (83300).

Recommencez avec la requête "fuck lang:javascript" (200). Divisez l'un par l'autre et vous obtenez le F Index de JavaScript, en l'occurrence 0,24%.

Et voici le hit parade :

Perl : 0,35%

C : 0,32%

JavaScript : 0,24%

C++: 0,17%

Cobol : 0,1%

Java : 0,06%

C# : 0,047%

Ca a du sens non ? Même si, forcément, certains diront que le F Index est biaisé.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c871f53ef00e008d99fbe8834

Listed below are links to weblogs that reference Les langages de développement les plus énervants:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.