XXP

mai 2016

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« DotWeb : commémoration du premier anniversaire de la disparition de Volta | Accueil | DotWeb : commémoration du premier anniversaire de la disparition de Volta »

08 septembre 2009

DotWeb : commémoration du premier anniversaire de la disparition de Volta

Il y a un an jour pour jour le projet Volta s'arrêtait brutalement malgré un accueil enthousiaste. Volta proposait (très) ambitieusement des outils pour faciliter le codage et le déploiement des applications Web n-tier. Dans une approche très "write once run anywhere", le même code C# aurait pu être déployé sur le serveur ou sur le client, la même IHM aurait pu se matérialiser en Ajax ou en Silverlight.

Volta_rip
Dans la série "On Trouve Tout Sur le Web" : le tombstone generator

Je suis plutôt circonspect sur le côté "write once run anywhere" tant les problématiques de performance et de cache, pour ne citer que celles-là, diffèrent suivant l'endroit où le code s'éxécute. 

En revanche le fait de pouvoir écrire en C# ce qui tournera en Javascript promettait confort et productivité. Non pas que le Javascript soit une ignominie, mais simplement que les outils d'assistance au développeur sont bien plus élaborés en C# qu'en Javascript de par le simple typage fort de C#. L'auto-completion, le refactoring semi-automatique et l'orientation objet structurante (i.e. getter et setter ) suffisent à faire la différence. 

Aborder une grosse application Ajax en C# plutôt qu'en Javascript rassure. En C# "si ça ne compile pas, ça ne marchera pas" dit le dicton. En JavaScript puisqu'il n'y a pas de compilation, il reste "ça ne marchera pas". J'ironise mais tous les développeurs qui parcourent le Web en mode "debug" savent au nombre d'erreurs de script rencontrés combien le JavaScript fait souffrir le Web. 

Bref. Y a-t-il une vie après Volta ?

Oui :
  1. Il y a mieux que Volta, il y a Script#, bien supérieur à Volta parce que lui n'est pas mort. Script# a servi en interne chez Microsoft au développement d'Office 14 version Web, de Live Messenger et de Live Mesh. Script# marche bien, les contributions (ExtJS#, jQuery#) en témoignent. Un avantage de Script# est que le Javascript généré est parfaitement lisible. En revanche pas moyen de poser un point d'arrêt au sein du C#, il faut débugger en JavaScript. Néanmoins cette approche permet déjà de concevoir Javascript comme le langage assembleur du Web : un truc réservé aux experts, bien compris des machines mais peu des humains, qu'on a vu à l'école et qu'on oublie sans remord (pas .
  2. Il y a mieux que Script#, il y a Google Web Toolkit (GWT). Avec un succès grandissant, GWT est de plus en plus utilisés dans les applications de taille respectable. Google Wave notamment repose sur GWT. Pour fixer les idées concernant sa popularité, d'après Google Trends GWT est presque aussi populaire que Linq. Au fait : au lieu de C#, GWT s'appuie sur Java. Gros avantage par rapport à Script#, GWT permet de debugger directement dans le code Java, plus besoin de visualiser le JavaScript, qui n'a désormais plus vocation à être lu et a fortiori édité.
  3. Pour info le précurseur de ses outils s'appelle Morfik, toujours commercialisé. Je ne le connais pas.
  4. Encore plus fort, pendant que je préparais ce billet qui aurait du être un simple hommage à feu Volta, Franck Laub annonce sur le forum Alt.Net l'existence de son projet de clone .Net de GWT, DotWeb. DotWeb est le seul environnement dans l'esprit "JavaScript est l'assembleur du Web" qui dispose d'un debugger C#. A suivre de très très près ! Franck recherche des contributeurs, c'est une opportunité pour des développeurs intéressés. Les sources de DotWeb, pour en avoir le coeur net,  sont disponibles ici.
Excellent timing !

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c871f53ef0120a554a90b970b

Listed below are links to weblogs that reference DotWeb : commémoration du premier anniversaire de la disparition de Volta:

Commentaires

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.