XXP

mai 2016

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« Netbook + Cloud = Minitel 2.0 | Accueil | Netbook + Cloud = Minitel 2.0 »

16 juin 2009

Netbook + Cloud = Minitel 2.0

L'association du Netbook, moyen minimaliste d'accès aux données et aux traitements, et du Cloud, moyen radical de déport de stockage et de calcul, a des parfums nostalgiques de Minitel et de super-monopole.


Tornado_3aodia
Cloud en plein siphonage
Image CC 3aodia
SaaS (Software as a Service) n'est pas nouveau, les PTT l'avait inventé et déployé avec succès dans les années 80. Le Minitel était (est toujours, mais j'anticipe) du service à l'état pur. Depuis un terminal réduit au minimum, en l'occurrence dépourvu de processeur et de système d'exploitation, on pouvait acheter des billets de trains, chatter à tire larigot et même jouer à des jeux "massivement" multi-joueurs. J'avais d'ailleurs laissé une note de téléphone salée à mes parents en jouant à l'excellent Carcrash (vous ne pouvez pas comprendre...) pendant une semaine de vacances.

La position des PTT puis de France Télécom vis-à-vis du Minitel était au bas mot monopolistique, en fait tentaculaire. FT avait la main sur tous les éléments du Minitel, lignes téléphoniques, protocole de communication, annuaire des services, facturation, fabrication et location du Minitel... Vu son succès mondialement reconnu et le chiffre d'affaire qu'il continue à drainer (100M€ en 2007), le Minitel est l'archétype des gros projets d'état qui réussissent, profitez-en c'est rare, motivés par de bonnes intentions, planifiés sur cinq ans, projets top-down menés sur le mode SMBDUF (Super Mega Big Design Up Front), confiés à une poignée de très grandes entreprises, et dont les répercussions sur le tissu économique valent bien celles d'une distribution de riz au Burundi, aussi sûrement qu'un BDUF standard maintient les développeurs au niveau de pisseurs de code.

Ahlala mais je m'égare, ça n'est pas du tout le sujet.

Prises_PTT
"PTT is beautiful", grand prix de design
pour clients captifs. Photo kiloufrag.com
Mon propos c'est de dire qu'accepter de réduire les capacités de son poste de travail pour aller vers un terminal démuni de puissance de calcul, et simultanément stocker ses documents, ses images, son calendrier, son courrier, ses workflows, ses mailings et que sais-je encore chez un seul acteur du cloud, c'est créer soi-même les conditions d'émergence d'un géant global à côté duquel France Télécom fait figure d'entreprise à taille humaine, ouverte à la concurrence, agile et à l'écoute de ses clients.

J'avoue, d'autres l'ont dit bien avant moi, notamment François Elie, Jean-Michel Planche et Benjamin Bayard, que je vous invite à lire. L'idée du Minitel 2.0 doit même faire rengaine notamment du côté du logiciel libre. Je veux juste en faire l'écho dans un contexte différent : sous prétexte de se protéger avec raison contre le quasi monopole de Microsoft sur le poste de travail, ne nous jetons pas dans les bras d'un autre monopole bien plus vicieux encore car s'accaparant non seulement le système d'exploitation (du cloud, certes, mais OS tout de même), mais aussi les données et les traitements.

Et même si le phénomène Netbook est très probablement transitoire, le cloud associé aux périphériques mobiles et aux applications Web en général reste menaçant : aucun des grands du cloud computing - Google Microsoft, Amazon - n'a souhaité se joindre à la déclaration d'intention d'ouverture et d'interopérabilité de l'Open Cloud Manifesto. Donc comme d'habitude, à tous les étages privilégions la diversité.

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c871f53ef011570194510970c

Listed below are links to weblogs that reference Netbook + Cloud = Minitel 2.0:

Commentaires

Tout ça est vrai, maintenant je pense qu'il y aura toujours 2 types d'utilisateurs.

- Ceux qui pensent ne pas avoir de données sensibles, et utilise le cloud comme un service facile d'acces, "everything everywhere"

- Les autres dont la partie Juridique, contract, propriété intelectuelle ... ne sera jamais sur le cloud, ni même dans un portable ;)

Perso, je suis dans la première catégories et j'aide déjà un grand "Google", et mon netbook c'est un Iphone 3G

++

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.