XXP

mai 2016

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

« Processeurs : évolution des fréquences | Accueil | Processeurs : évolution des fréquences »

19 janvier 2009

Processeurs : évolution des fréquences

Pour visualiser du mur de la fréquence d'horloge auquel se heurte les microprocesseurs, j'ai compilé les fréquences de processeurs Intel depuis 1971 jusqu'à décembre 2008 sur ce graphique :

Processeurs_frequence_1971_2008

On voit clairement qu'après une période de croissance constante, quasi linéaire en échelle logarithmique, la fréquence butte sur une limite infranchissable, un peu en dessous des 4GHz.

C'est connu, depuis quelques années les efforts des fabriquants de processeurs ne portent plus sur le paramètre fréquence mais sur tous les autres, dont le nombre de coeurs. Du coup, la fréquence des microprocesseurs chute, chute qui apparait plus nettement sur un axe des fréquences linéaire :

Processeurs_frequence_1971_2008_lin

Ca ressemble à un krach de la puissance de calcul mono thread. Gare aux technologies qui ne pourront bénéficier des multi-coeurs, telles que, pour le moment, HTML/Javascript, Flash/Flex ou JavaFX. Oui je radote mais je n'avais pas ces graphiques assez parlants.

Seules les applications dont les particularités algorithmiques les rendent indifférentes au parallélisme (deux trains Corail ne rendent pas le même service qu'un TGV...) chercheront encore la vitesse plutôt que la puissance.

Source des données : http://www.intel.com/pressroom/kits/quickreffam.htm

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c871f53ef010536d7aae2970b

Listed below are links to weblogs that reference Processeurs : évolution des fréquences:

Commentaires

La fréquence baisse peut-être mais la fréquence ne fait pas tout. Si la complexité des instruction augmente on pourra faire plus de calcul dans le même nombre de tops d'horloge (ex architecture RISK).
De même la mémoire cache des puce et la fréquence des bus a augmenté, du coup le processeur est plus souvent en activité. La puissance monothread a donc augmenté je pense, mais il est vrai beaucoup moins rapidement qu'avant.

mince pas moyen d'éditer les fautes de grammaire (s, ées)

Oui je suis entièrement d'accord, la fréquence ne fait pas tout, mais elle fait beaucoup.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.